• Sabine

Madeline Roth - Avant le jour

Dernière mise à jour : févr. 16


« Je ne sais pas s’il y a une image plus juste que celle de l’eau d’un fleuve pour penser à sa vie. ça coule. Cela avance, doucement. Parfois ça remue. Mais ça avance. »


Lire Madeline Roth, c'est aller à la rencontre de l'intime, faire corps avec les émotions, les sentiments, s’engouffrer dans l’écriture. C’est entendre le silence devenir présence, nostalgie, mélancolie, envie, beauté, liberté, entrer dans les entrelacs, les failles, les interrogations, le vide de l’inexistence, la vie.


Avant le jour aurait pu rester le livre d'une séparation, de l'amour, d'une liberté ou tout simplement d'une vie. Il en est autre. Il est une mélodie telle que Barbara l'aurait définie, "Vienne" et sa mélancolie, sa recherche d'existence et sa soif de liberté, de l'amour, de ce cours voyage qui interroge, transforme, élève, transmet un message, une réponse à ces multiples questions, à l'errance, aux nuits et leurs lendemains. Il est une histoire telle qu'Annie Ernaux aurait pu l'écrire, une passion déraisonnable raisonnée passionnelle, une beauté touchante, délicate, miroir d'un intime qui vient réveiller en nous une promesse, une existence, un battement de coeur, un visage, un grain de peau, une envie-soif d'être soi. Il est un frôlement, un tourbillon de la vie comme le chantait si bien Jeanne Moreau, une rencontre, un jeu, un amour, un soi. Le flux des contradictions et sa quête, sa liberté. Le bruit d'une place quelque part.


Avant le jour est le premier roman de Madeline Roth dans une collection blanche, un roman adulte. Mais tous les romans dit jeunesse, les textes délivrés sur les réseaux sociaux, de Madeline Roth sont des lectures qui viennent se nicher, réveiller cette part intime que l’on tente de camoufler sous d’innombrables masques. Une délicatesse des sentiments contraires et existants, une recherche, une place, une liberté, ce temps qui passe de manière incertaine, mais qui pourtant est là, présent, ce doux parfum questionnant de la vie, cette universalité si intime.


Lire Madeline Roth c’est cela : plonger dans le va et vient de notre âme, notre coeur, entendre sa voix, se pardonner, arrêter de combattre, avancer, se relever en douceur, lentement, tendrement, délicatement, sans cette impression, que l'on dit impudique, de parler de soi. C’est essayer de s’aimer, apprendre à parler, entendre sa petite voix, ne plus raconter mais vivre, vivre pleinement, être pleine de ce vide, vide de ce trop plein débordant, imaginer, rêver, s’alléger, continuer à se trouver, se chercher. Aimer. S’aimer. Affronter un nouveau monde, affronter son nouveau monde avec la délicate intuition de trouver un bout de chemin et de vivre avec soi.


« Je veux bien de l’impatience et de la peur, mais pas du sentiment de perte, du sentiment d’abandon. Je veux aller lentement. Je veux être l’aube et le crépuscule, le doute et la certitude, je veux pouvoir être perdue et sourire. »

« Je dois vivre avec moi. »

Et lire en collection jeunesse : A ma source gardée, Tant que mon cœur bat, Mon père des montagnes



« Avant le jours » de Madeline Roth fait partie de la sélection des 68 premières fois, édition 2021. A retrouver sur le site, toutes les chroniques et les diverses opérations menées.




Avant le jour

Madeline Roth

La fosse aux ours




43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout