top of page
  • Photo du rédacteurSabine

B. Zidrou, P. Salomone - Celle qui fit le bonheur des oiseaux




« Il est des oiseaux qui, dès les premiers frimas, migrent vers le sud, vers l’astre du jour, sa chaleur, son humour et d’autres qui, l’hiver venu, préfèrent migrer vers l’astre de nuit, sa douceur, son amour… »

Dans le paisible et riche royaume de Shandramabad, meurt d’un banal accident de chasse au tigre le roi Gorakh Nampur Aransol. Enceinte de jumeaux aussi différents que semblables, Shikhara, sa tendre épouse, devient la triste reine au doux nom de « celle-qui- apaisa-la-colère-des-dieux ». Reine au regard empli de larmes d’un époux adoré et à la douceur devant l’amour de deux enfants et d’un royaume. Des enfants au nom de lune et de soleil, de celui qui rêvait de voler vers l’astre blanc et celle qui s’envolait dans les airs du grand jour. Deux enfants au cœur débordant d’amour, de générosité espiègle et d’une farouche envie de vivre.

Mais on le sait bien que le bonheur est un instant de vie qui ne peut se tenir tranquille. Il faut le fuir de peur qu’il ne se sauve, qu’il ne chute de tout son corps oubliant d’ouvrir ses ailes. Il faut partir avant de connaitre oubli et tréfonds, cages et prisons, cruauté et la douleur. Il faut l’oublier avant de condamner tout oiseau du royaume, être chassé à coups de pics et d’armes aiguisées, de détruire œufs et plumages, étouffer ramages et gazouillis. Fuir le bonheur avant que celle-qui- apaisa-la-colère-des-dieux , devienne chagrin et folie, douleur et désespoir, emprunt le nom de « celle-qui-fit-le-bonheur-des-insectes » et propage maladie et misère au sein du royaume.


« Souffrir, est-ce aimer encore ? Est-ce aimer plus fort ? »


Il faut la plume de Benoit Zidrou pour réussir à nous mener vers ce conte d’une aventure amoureuse aux doux parfums des Milles et une Nuit, d’une Shéhérazade libre et d’un Aladin séducteur en diable. Une douce et enivrante histoire aux odeurs épicées, chatoyantes et sensuelles, poétiques et émouvantes où l’intime côtoie la folie de ceux qui s’aiment. Tout est beau à se laisser embarquer dans ce conte aux vertus ensorcelantes, enivrantes. Tout est d’une tendresse, une espièglerie exquise, un doux raffinement suave et chantant tels ces oiseaux de nuit préférant migrer vers l’amour et sa douceur.


Zidrou est un mage et celui qui l’accompagne de sa palette graphique, un enchanteur de couleurs, d’un crayonné magnifique. Le graphisme est à lui seul un feu d’artifice de mise en bouches de visages et de corps, de petits détails d’un palais rougeoyant, aux crépuscules des rues où règnent la misère et le vol des insectes. Le moindre grain met en valeur l’exquise sensualité d’une peau, d’un drap tombant négligemment sur le sol, d’une main coupée et bandée, d’un oiseau ensorcelant, d’un regard où règne l’amour ou la folie, d’un paysage à couper le souffle. Le trait de Paul Salomé prend le pas sur le dialogue, les non dits de Benoit Zidrou comme si raconter n’était pas la nécessité absolue mais suggérer, laisser entrevoir que derrière le conte, il y a la beauté d’une histoire d’amour aux doux parfums d’épices et d’oiseaux…


Et mon cœur de midinette est à ravir devant la beauté de celle qui fit le bonheur d’un royaume.


« Il faut caresser son chagrin, le nourrir de souvenirs… Puis quand son chagrin est devenu trop grand, il faut lui ouvrir la cage de son cœur et le laisser s'envoler au loin… Il sera toujours temps pour qu'un jour - le plus lointain possible ! - un nouveau chagrin vienne prendre la place. »


NB : j’ai découvert ce magnifique conte dessiné dans sa version noir et blanc. Un bijou où le crayon prend tout son envol!



Celle qui fit le bonheur des insectes

Zidrou et Paul Salomone

Editions Daniel Maghen




19 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 comentarios


Stéphanie Pelerin
Stéphanie Pelerin
23 feb 2023

Le seul nom de Zidrou est une invitation !

Me gusta

Hilde du Livroblog
Hilde du Livroblog
19 feb 2023

J'aimerais bien découvrir ! On dirait que ça se passe en Inde. :)

Me gusta

Eimelle Laure
Eimelle Laure
15 feb 2023

Zidrou me suffit presque déjà pour noter, ce que tu en dis en plus confirme!

Me gusta
Virginie Bloguiblogas
Virginie Bloguiblogas
15 feb 2023
Contestando a

Je suis d'accord et en plus, j'aime beaucoup les illustrations.

Me gusta
bottom of page